Logo Nantes Métropole

Report de la validation du projet YelloPark en conseil métropolitain : notre réaction

La présidente de Nantes Métropole a fait le choix de ne pas inscrire la validation du projet YelloPark à l’ordre du jour du conseil métropolitain du 5 octobre, comme cela était initialement prévu, et a fixé le 7 décembre comme nouvelle échéance afin de trouver le temps de répondre aux exigences de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Notre association tient à réagir à cette annonce.

En préambule, nous souhaitons indiquer que nous accueillons favorablement cette décision de reporter la validation du projet, ainsi que la volonté de la part de la Métropole de répondre aux exigences de la CNDP et de partager ces informations en toute transparence.

Toutefois, les trois exigences mises en exergue par les garants de la concertation et par la présidente de la CNDP ont déjà fait l’objet de multiples interpellations auprès des décideurs (Nantes Métropole), par nos soins, depuis le lancement du projet il y a tout juste un an, sans réponse de leur part. Dès lors, comment interpréter ce silence depuis douze mois et la soudaine décision de bien vouloir répondre à ces attentes, dans les semaines qui viennent, à la va-vite ? Est-il vraiment sérieux d’annoncer que les trois exigences de la CNDP – mener des études indépendantes concernant les alternatives à la démolition du stade ; apporter des éclaircissements complets à toutes les questions soulevées par le prix de la cession du site ; nommer une commission pluraliste en charge de l’analyse du bilan environnemental de l’opération de démolition puis de reconstruction du stade – peuvent être respectées convenablement en seulement huit semaines ?

Ce nouvel atermoiement semble illustrer une fois encore l’amateurisme et l’opacité d’un projet qui interroge de plus en plus les citoyens de la métropole. Notre association de bénévoles, qui a participé à la totalité des réunions de concertation, tient une nouvelle fois à affirmer qu’il est hors de question d’inscrire à un quelconque ordre du jour (en octobre, en décembre ou à la Saint-Glinglin) la validation de ce projet avant d’avoir respecté scrupuleusement les exigences de la Commission Nationale du Débat Public.

Nous estimons qu’il est nécessaire d’obtenir toutes les informations permettant aux citoyens et aux élus de comprendre correctement les enjeux de ce projet, avant toute décision. C’est pourquoi, aux côtés des autres associations de riverains et de supporters, nous allons continuer à alerter les élus locaux, de toutes sensibilités, au sujet de la nécessité de respecter les exigences de la CNDP au pied de la lettre.

Le Bureau de l’Association